Ce site Web utilise des témoins pour vous offrir une meilleure expérience de navigation. En savoir plus sur l’utilisation des témoins.

x
OK
USA Radio

Sites du patrimoine mondial aux États-Unis


Les États-Unis abritent 22 des 981 sites du patrimoine mondial de l’UNESCO. Parmi ces lieux choisis pour la valeur universelle de leur patrimoine naturel ou culturel figurent des sites aussi uniques et variés que les plaines africaines du Serengeti, les pyramides d’Égypte, la Grande Barrière de corail en Australie et le Grand Canyon aux États-Unis.

« Les sites du patrimoine mondial offrent aux États-Unis la chance formidable de présenter au monde toute l’histoire de l’Amérique ainsi que la remarquable diversité de son peuple et la beauté de son territoire », a déclaré la secrétaire de l’Intérieur Sally Jewell après l’inscription du Parc historique national des missions de San Antonio à la liste des sites du patrimoine mondial en janvier 2014. « Les missions de San Antonio constituent un élément fondamental du patrimoine latino-américain ainsi que de l’apport de ce peuple à la construction de notre pays ».

Kluane/Wrangell-St. Elias/Glacier Bay/Tatshenshini-Alsek, en Alaska et au Canada

Lieu désigné site du patrimoine mondial en 1979

Ces parcs sont constitués d’un impressionnant ensemble de glaciers et de hauts sommets situés de part et d’autre de la frontière entre le Canada et les États-Unis. Possédant l’un des plus grands champs de glace à l’extérieur des calottes polaires, le parc de Glacier Bay offre des exemples de glaciers figurant parmi les plus vastes et les plus spectaculaires du monde.

Parc national du Grand Canyon, en Arizona

Lieu désigné site du patrimoine mondial en 1979

Figurant parmi les sept merveilles du monde, le Grand Canyon a été sculpté par les eaux du Colorado qui y tracent leur cours depuis environ 17 millions d’années. Une composition unique, dont les couleurs et les formes résultent de l’érosion des sols, orne ces gorges qui se déploient sur 446 km (277 mi) et peuvent mesurer par endroits jusqu’à 29 km (18 mi) de largeur et 1,6 km (1 mi) de profondeur. Le Grand Canyon attire près de cinq millions de personnes par an ; les visiteurs découvriront ici les diverses options s’offrant à eux pour se rendre à ce site majestueux.

Parcs d’État et national de Redwood, en Californie

Lieu désigné site du patrimoine mondial en 1980

Quelques-uns des plus vieux et des plus grands arbres de la Terre peuplent la forêt de séquoias de cette région, où se trouvent les vestiges d’un groupe d’arbres qui existent depuis plus de 160 millions d’années. Le parc abrite aussi de vastes prairies, des forêts de chênes, des rivières sauvages et près de 65 km (40 mi) de littoral préservé. La gestion de ces terres est assurée par les National Park Service et California State Parks. Cinq centres d’accueil aident les visiteurs à découvrir ces paysages émouvants et extrêmement variés.

Parc national de Yosemite, en Californie

Lieu désigné site du patrimoine mondial en 1984

Situé au cœur de la Californie, le parc de Yosemite offre à ses visiteurs un paysage des plus spectaculaire et des panoramas à couper le souffle. Ses vallées suspendues, ses innombrables cascades, ses lacs de cirque, ses dômes polis, ses moraines et ses vallées en « U » se veulent les exemples parfaits de reliefs granitiques façonnés par les glaciations. Planifiez à l’avance votre visite de cette destination très prisée et obtenez des renseignements utiles sur le transport et l’hébergement en vous rendant sur le site Web du parc.

Parc national de Mesa Verde, au Colorado

Lieu désigné site du patrimoine mondial en 1978

Les sites archéologiques exceptionnels de Mesa Verde offrent un vibrant témoignage des anciennes traditions culturelles des tribus amérindiennes et figurent parmi les paysages les mieux préservés des États-Unis. Ils représentent un véritable lien graphique entre les modes de vie passé et présent des peuples pueblos du sud-ouest américain. Le parc abrite aujourd’hui près de 5 000 sites archéologiques parmi lesquels se trouvent 600 habitations troglodytes. La visite de certains sites varie selon les saisons; il est donc fortement recommandé de planifier la découverte de cet endroit unique.

Parc national des Everglades, en Floride

Lieu désigné site du patrimoine mondial en 1979

Représentant la plus grande réserve naturelle subtropicale aux États-Unis, ce parc de 607 028 ha (1,5 million d’acres) abrite de nombreuses espèces rares et menacées telles que le lamantin, le crocodile d’Amérique et la panthère de Floride. Le camping, les excursions en bateau, la pêche, la randonnée, l’ornithologie et les programmes organisés par les conservateurs du parc ne sont que quelques-unes des activités les plus populaires des Everglades.

Site historique d’État des Cahokia Mounds, en Illinois

Lieu désigné site du patrimoine mondial en 1982

Cahokia fut jadis une cité amérindienne fort singulière. Les peuples mississippiens y ont édifié des constructions d’une grande diversité allant des habitations destinées à la vie de tous les jours aux bâtiments publics monumentaux qui ont conservé leur splendeur pendant de nombreux siècles. Ce site historique propose des visites guidées ou autoguidées et dispose d’un centre d’interprétation ainsi que de diverses commodités qui vous permettront de profiter pleinement de votre journée de découverte.

Parc national de Yellowstone, en Idaho, au Montana et au Wyoming

Lieu désigné site du patrimoine mondial en 1978

Le parc national de Yellowstone compte la moitié des phénomènes géothermiques (10 000) connus dans le monde ainsi que la plus grande concentration de geysers (plus de 300, c’est-à-dire les deux tiers des geysers de toute la planète). Ce lieu est aussi connu pour sa faune abondante et variée, parmi laquelle se trouvent notamment les grizzlis, les loups, les bisons et les wapitis. Il s’agit du premier parc national des États-Unis et les gens affluent du monde entier pour le visiter. 

Parc national de Mammoth Cave, au Kentucky

Lieu désigné site du patrimoine mondial en 1981

S’étendant sur plus de 644 km (400 mi), ce site contient le plus grand réseau connu de grottes et de galeries souterraines du monde. La faune et la flore du parc comptent plus de 130 espèces bénéficiant d’un très riche habitat troglodyte. Ceux qui se rendent à Mammoth Cave peuvent ainsi visiter les grottes ou encore choisir de demeurer à la surface de la terre pour faire des randonnées, du canot, des pique-niques, des promenades à cheval, du vélo, du camping et bien d’autres choses encore. Avant votre départ, rendez-vous sur le site Web du parc afin de préparer votre aventure souterraine.

Parcs nationaux Glacier et des Lacs-Waterton, au Montana et au Canada

Lieu désigné site du patrimoine mondial en 1995

En 1932, le parc national des Lacs-Waterton (en Alberta, au Canada) et le parc national de Glacier (au Montana, aux États-Unis) ont été réunis pour former le premier « parc international de la paix » du monde. Découvrez les forêts vierges, les prairies alpestres, les montagnes escarpées et les lacs spectaculaires de cette région. Véritable paradis pour les randonneurs, ce parc comprend plus de 1 126 km (700 mi) de sentiers sillonnant un paysage à couper le souffle. Le site Web du parc abonde en renseignements qui vous seront très utiles pour la préparation de votre prochain voyage dans ces contrées fantastiques.

Parc national des grottes de Carlsbad, au Nouveau-Mexique

Lieu désigné site du patrimoine mondial en 1995

Sous ce paysage rude et sauvage composé de pentes rocheuses, de canyons, de cactus, d’herbes, de ronces et de quelques rares arbres se trouvent plus de 118 grottes – toutes creusées par de l’acide sulfurique ayant dissout la pierre calcaire. En effet, il y a de cela de 250 à 280 millions d’années, une mer intérieure formait le récif fossile au sein duquel allait percer la grotte de Carlsbad.

Parc national historique de la culture chaco, au Nouveau-Mexique

Lieu désigné site du patrimoine mondial en 1987

Cet ensemble de bâtiments publics et cérémoniels monumentaux témoigne de la connaissance très poussée des phénomènes astronomiques de ses bâtisseurs. Ceux qui visitent aujourd’hui cette région pourront mieux saisir à quoi pouvait ressembler la vie de ce peuple (de 850 à 1250 apr. J.-C.) en explorant le parc de la culture chaco grâce à des visites guidées, des sentiers de randonnée et des pistes cyclables, des causeries organisées autour d’un feu de camp et divers programmes de découvertes nocturnes.

Taos Pueblo, au Nouveau-Mexique

Lieu désigné site du patrimoine mondial en 1992

Situé dans la vallée d’un petit affluent du Rio Grande, cet ensemble de constructions en adobe est représentatif de la culture des Pueblos de l’Arizona et du Nouveau-Mexique. Ces habitations et centres cérémoniels témoignent de la culture profondément enracinée de ce groupe s’étant établi dans la région à la fin du XIIIe et au début du XIVe siècle. Déclarées « monument historique national », ces constructions à multiples étages en briques de terre ont été habitées sans interruption pendant plus de mille ans.

Monument national de la statue de la Liberté, dans l’État de New York

Lieu désigné site du patrimoine mondial en 1984

La « Liberté éclairant le monde » est un cadeau offert par la France aux États-Unis à l’occasion du centenaire de leur indépendance. Inaugurée le 28 octobre 1886, la statue se tient depuis à l’entrée du port de New York où elle a accueilli des millions d’immigrants venus vivre aux États-Unis. Préparez votre visite et profitez pleinement de votre rencontre avec la statue de la Liberté.

Independence Hall, en Pennsylvanie

Lieu désigné site du patrimoine mondial en 1979

La Déclaration d’indépendance et la Constitution des États-Unis ont toutes deux été signées dans cet édifice de Philadelphie. Les principes universels de liberté et de démocratie énoncés dans ces documents ont joué un rôle fondamental dans l’histoire américaine et ont eu un impact profond sur les législateurs du monde entier. Les visiteurs pourront y découvrir, entre autres, la First Bank of the United States, le Congress Hall (« la salle du Congrès »), le Old City Hall (« ancien hôtel de ville « ), le Franklin Court et le Liberty Bell Center.

La Fortaleza et le site historique de San Juan, à Porto Rico

Lieu désigné site du patrimoine mondial en 1983

Les gigantesques fortifications de San Juan comprennent La Fortaleza ainsi que les trois forts de San Felipe del Morro, de San Cristóbal et de San Juan de la Cruz. On y retrouve aussi une grande partie des remparts ayant été construits du XVIe au XIXe siècle afin de protéger la ville et la baie de San Juan. Les visiteurs qui se rendent à ce site historique peuvent assister à une présentation des conservateurs, explorer les fortifications, consulter un programme vidéo et profiter pleinement de cette attraction portoricaine.

Parc national des Great Smoky Mountains, au Tennessee et en Caroline du Nord

Lieu désigné site du patrimoine mondial en 1983

Doté d’une beauté naturelle exceptionnelle et abritant plus de 3 500 espèces de plantes, le site des Great Smoky Mountains a été relativement bien préservé de l’activité humaine. Parmi les attraits qu’offre le parc national le plus visité aux États-Unis, on retrouve notamment les circuits touristiques en voiture, les pistes cyclables, les sentiers de randonnée, le camping, la pêche et, bien sûr, la découverte de lieux incroyables.

Monticello et Université de Virginie, en Virginie

Lieu désigné site du patrimoine mondial en 1987

Thomas Jefferson – troisième président des États-Unis et auteur de la Déclaration d’indépendance américaine – a aussi conçu Monticello, une villa constituant le cœur même de l’Université de Virginie, bien qu’elle en soit physiquement séparée de quelques kilomètres. La parfaite intégration des bâtiments dans le paysage naturel, l’originalité de l’aménagement, l’équilibre des proportions et le raffinement du décor font de la villa de Monticello un exemple remarquable d’architecture néoclassique et de l’Université de Virginie, un établissement d’enseignement exemplaire depuis le Siècle des lumières.

Parc national Olympique, dans l’État de Washington

Lieu désigné site du patrimoine mondial en 1981

Le parc possède un littoral spectaculaire, des lacs d’une beauté pittoresque, des montagnes et des glaciers majestueux de même qu’une magnifique forêt pluviale tempérée. Ses écosystèmes sont si variés que le visiteur a l’impression d’y découvrir trois parcs différents. Ceux et celles qui souhaitent s’y rendre peuvent commencer leur expérience en se rendant à l’un des cinq centres d’accueil du parc pour y trouver des renseignements qui leur permettront de profiter pleinement de leur visite.

Bienvenue sur le site Découvrez les États-Unis!

Maintenant que vous êtes inscrit, vous pouvez enregistrer des idées de voyages dans votre valise.

Lancer l’exploration

Saisissez votre adresse de courriel et nous vous enverrons un lien pour réinitialiser votre mot de passe.

Consultez votre boîte de courriel.

Lancer l’exploration

Le mot de passe de votre compte a été modifié. Utilisez votre nouveau mot de passe pour vous connecter.

Lancer l’exploration

This website is set to 'allow all cookies' for the best user experience. By continuing without changing this setting, you are consenting to this. You may change your settings at any time at the bottom of this page.

More information about cookies

Cookies are very small text files that are stored on your computer when you visit some websites.

We use cookies to make our website easier for you to use. You can remove any cookies already stored on your computer, but these may prevent you from using parts of our website.

If you choose to disable non-essential cookies, the website will:

  • Allow you to log in and remember you are logged in, while in session
  • Determine your country of origin in order to serve you the most relevant version of the site

This website will not:

  • Restrict welcome messaging to the first time you visit the site
  • Track any activity on the site for analytics purposes

More information about cookies